Le peintre Jacques Paris expose au centre d'art contemporain à Embrun dans les Hautes-Alpes.
actualité
peintures
dessins
photographies
écrits
expositions
biographie
contact
liens
Jacques PARIS
- Catalogue "Jacques Paris, la peinture, geste du regard"

A l'occasion de l'exposition jusqu'à fin mars 2020 des 33 peintures du cycle "figure d'Abd el-Kader", ainsi que les deux interventions installations "Constellation " et "Vanité", soit les oeuvres de Jacques Paris entrées depuis plusieurs années dans les collections permanentes du musée-muséum départemental des Hautes Alpes, publication d'un catalogue sur le liens entre les notions de portrait, de figure, de tombeau, de constellation et de vanité, avec des textes des auteurs Kebir Ammi, sur la traversée en peinture de la figure d'Abd el Kader, Jean Daniel Baltassat, sur la peinture - stèle, présence-absence, trace et ombre, et Marion Lafage, sur une lecture nietzschéenne des peintures du cycle "Ecce Homo", accompagnés de notes de présentations de Frédérique Verlinden, conservatrice en chef du musée de Gap, et de notes de lecture sur le portrait et la figurabilité - essentiellement ici de DH Lawrence, Georges Didi-Huberman) de Jacques Paris. Textes et reproductions (104 pages), publication décembre 2019, disponible à la vente au musée à partir du 08 février 2020.



- Vitraux du choeur, Mont de l'If, 76
Sur le thème du Tétragramme", chaque vitrail résonne d'une lettre de l'hébreu
écrivant le nom divin judéo chrétien Y H W H

Les deux premiers vitraux sont disposés dans les baies nord et "se lisent", ou se voient dans le sens de l'hébreu, soit de droite vers la gauche. Les photographies ci-dessus, en haut, à gauche YOD : première lettre, signifiant "la main qui va faire", et à droite "HE" deuxième lettre signifiant "le souffle tellurique". La lecture du regard se poursuit au sud, photographies des deux autres vitraux, en bas, à droite "WAW" la troisième lettre qui signifie "ce qui relie, unit", et à gauche "HE", signifiant "le souffle aérien, la respiration". Réalisation en collaboration avec les ateliers Duchemin, Paris. Les vitraux ont été mis en place au mois de novembre 2019.


 

- Tombeau de Poussin

14 peintures, comme 14 lettres du nom de Nicolas Poussin, 14 lettres du tableau du Louvre "les Bergers d'Arcadie" dit aussi "Et in Arcadia ego".

4 points de vue sur la mise en espace des 14 peintures composant un "Tombeau de Poussin", état de septembre 2019, (maquette à partir de photographies).

 

Il s'agit de composer par une disposition dans l'espace, au sol, selon une succession de plans, en résonance avec les compositions et les thèmes des tableaux de Poussin, qui laissent pénétrer le regard de celui qui passe, une sorte de "monument" en salut au grand peintre aimé. Le dispositif, sans se substituer au monument édifié au début du 19ème siècle dans l'église San Lorenzo in Lucina, Rome, où est enterré Poussin (1594-1665), a plutôt vocation à être "nomade", selon les lieux où il pourrait être exposé. Le "Tombeau de Poussin" a connu plusieurs états depuis son commencement. Celui qui est présenté est celui de septembre 2019.


 

- Orion, Les Mureaux (78)
"Orion", Parc Molière, Les Mureaux (78), ensemble dans le paysage et détails des verres

Le "grand verre" composant le triptyque "Orion dans un paysage", commande publique de la commune a été installé dans le Parc Molière de la ville des Mureaux en octobre 2018. Très vite le panneau de verre a été l'objet d'actes de vandalisme. Des réparations ont été faites dans l'usine Le Kapverre qui avait réalisé la mise en oeuvre initiale. Suite à de nouvelles dégradations subies par le "grand verre", les services municipaux ont opté pour le maintien de l'oeuvre dans cet espace public, au risque de voir l'oeuvre être définitivement détruite. Plutôt que de l'enlever, la commune a procédé à la consolidation de l'oeuvre en l'état. "Orion dans un paysage" a, dès sa création, été envisagé pour ce contexte, à partir et en hommage à Nicolas Poussin dans son tableau "Orion aveugle marchant dans un paysage sous le regard de Diane". La forme et l'aspect du "grand verre Orion des Mureaux" (ce pourrait être son titre, qui pourrait bouger avec l'évolution de l'oeuvre au fil du temps et des évènements)..., portent les stigmates de son exposition dans cet espace... exposé. On peut aussi voir dans les éclats insoupçonnés qu'a pris aujourd'hui la texture du verre une patine singulière qui incorpore la représentation dans son espace humain au delà de celle prévue par la couleur rouge dans le vert du paysage particulier, île verdoyante au milieu des eaux courantes du Parc Molière, dans sa version première.


 

- Une figure d'Abd el-Kader
Vues de l'exposition au musée départemental de Gap (Hautes Alpes)

Exposition du 18 mai 2019 à mars 2020 du cycle complet des 33 peintures composant une " figure d'Abd el - Kader " faisant partie des collections du musée - muséum départemental de Gap, dans le cadre des expositions de la saison 2019-2020 "Ebranlements". Les 33 peintures, montrées séparément lors de plusieurs expositions, au musée-muséum, au musée Batha de Fès en 2005, dans les espaces d'expositions de l'arsenal et de la poudrières de la citadelle de Montdauphin (2006-2007), n'ont jamais été présentées dans leur ensemble. L'installation occupe 7 salles du sous-sol du musée, articulant les 12 "Etudes pour un portrait " (2002), les 12 panneaux du "Rêve de la météorite" (2005) et les 9 pièces du "Tombeau" (2008).

Vues de l'exposition, "rêve de la météorite" (détail) et "études pour un portrait".

L'exposition donne lieu à la publication d'un livret-catalogue "Jacques Paris, 'gestes du regard', peintures" rassemblant, outre les peintures du cycle "Une figure d'Abd el - Kader", les "commentaires plastiques" réalisés sur des pièces des collections du musée-muséum de Gap, "Voile de la pierre de Tallard", "Vanité".... Textes de Jacques Paris, Frédérique Verlinden, conservatrice en chef, et Kebir Ammi, écrivain.


Vue de l'exposition, trois des douze "études pour un portrait".

 

- écoutez-voir

Animation sur les ondes de la radio libre RAM 05 d'une chronique de 5 à  6 minutes intitulée "écoutez voir", consacrée à  la rencontre avec une oeuvre.
Diffusion : les vendredis à  8h45 et 12h15 (rediff)

Depuis septembre 2013, une centaine de chroniques ont été diffusées et sont re-écoutables en podcasts sur le site de la RAM.

 

 

 


Conception site Web : Denis BUFFET PAO 05300 VENTAVON