Le peintre Jacques Paris expose au centre d'art contemporain à Embrun dans les Hautes-Alpes.
actualité
peintures
dessins
photographies
écrits
expositions
biographie
contact
liens
Jacques PARIS
- Festival arts actuels Oléron-Ré,
du 2 au 12 juin 2022
Cycle " Tête-Rouge", 11 peintures, salle du bastion de la brèche,
citadelle du Château d'Oléron, 17.

Le cycle Tête-Rouge, 2009-2022, vient de la réception puissante des remontées huileuses des fumées des bâtons d'encens dans l'obscurité habitant l'espace de la pagode de l'Empereur de Jade à Saïgon ; sur l'estrade de l'autel central, la variété des statues bouddhiques faiblement éclairées permet d'en concevoir d'autres qui viendraient s'ajouter...


 

- 10 ans du Centre d'Art Contemporain les Capucins, Embrun , 05,
du 2 juillet au 29 août 2022
Serpent Roma Poussin, 80 x 60 cm, 2019.

La peinture a été choisie par les commissaires de l'exposition pour figurer dans l'exposition rassemblant de façon scénarisée les oeuvres représentatives de tous les participants aux diverses manifestations, installations et expositions du centre d'art depuis 2012 ; ma participation consiste à avoir réalisé les trois vitraux de la façade occidentale en 2010-2011 dans le cadre de la réhabilitation architecturale de l'église des Capucins, XVIe siècle, en centre d'art contemporain ( Michel Marin architecte).


 

- Arbre-Jaune
"Arbre-Jaune", trois détails, "tombée", " ombre du soir" et "Ictinos", du polyptyque, taille totale 250 x 875 cm, pigment et acrylique, encre de seiche, 2004-2021

Le titre "Arbre-Jaune" veut dire en deux mots toutes les formes d'arbres qui peuplent mon histoire avec la peinture. L'Arbre-Jaune n'existe qu'en peinture. Il se montre sous l'assemblage de sept occurrences, faisant vibrer sept variations de pigments jaunes de cadmium au centre desquels résonnent des motifs brossés à l'encre de seiche. Le polyptyque juxtapose les arbres vus en peintures, qui sont plus vrais que ceux du réel non encore vus et le deviennent par la représentation, chez Piero della Francesca, l'arbre en bribes de fresque de la mort d'Adam d'Arezzo, dans le premier chapiteau corinthien ne subsistant pas, conçu par Ictinos à Bassae, dans les ombres non peintes des pins brumeux d'encre du paravent d'Hasegawa Tohaku, dans le serpent noué au tronc d'un arbre d'Arcadie ou du Jardin d'Eden alors qu'Apollon-Adam désire Daphnée-Eve, dans les traces de la pellicule de calcaire ambrée d'une tombée d'eau en montagne, ombre liquide de troncs d'arbres d'altitude invisibles, et encore dans le jeune homme effilé porteur de l'ombre de la nuit dans une tombe étrusque à Volterra...

Le polyptyque Arbre-Jaune sera exposé au musée muséum départemental de Gap d'octobre 2021 à avril 2022. A cette occasion est édité un livret "couleur & transparence" qui complète le livret "la peinture geste du regard" (publié en 2019).


Exposition prolongée jusqu'en septembre 2022

Installation au Musée-museum de Gap




- écoutez-voir
Animation sur les ondes de la radio libre RAM 05 d'une chronique de 5 à  6 minutes intitulée "écoutez voir", consacrée à  la rencontre avec une oeuvre.
Diffusion : les vendredis à  8h35 et 12h15 (rediff.)

Depuis septembre 2013, environ 400 chroniques ont été diffusées et sont re-écoutables en podcasts sur le site de la RAM.

 

 

 


Conception site Web : Denis BUFFET PAO 05300 VENTAVON