Le peintre Jacques Paris expose au centre d'art contemporain à Embrun dans les Hautes-Alpes.
actualité
peintures
dessins
photographies
écrits
expositions
biographie
contact
liens
Jacques PARIS
- Année du tigre
"Tigre de métal" , pigments sur papier, 12 x 30 cm, 2022, collection particulière.

L’Année du Tigre de Métal Geng Yin ou «Tigre Blanc qui descend de la Montagne» a débutée en France le 1er février 2022. Cette année du Tigre de Métal Geng Yin est basée sur une ambivalence entre deux pôles représentés par le Métal (Ouest) et le Bois (Est), qui représente la complémentarité/opposition entre l’Eau de l'Abîme et le Feu Céleste. Le Tigre de Métal est donc, en quelque sorte, le « Roi des Kami *», celui qui dirige les « forces-esprits » de la nature et particulièrement de la Montagne.

* Un kami est une divinité ou un esprit vénéré dans la religion shintoïste. Les kamis sont la plupart du temps des éléments de la nature, des animaux ou des forces créatrices de l'univers, mais peuvent aussi être des esprits de personnes décédées.


 

- Pénélope et Ulysse
"Étude pour Pénélope et Ulysse", pigments sur papier, 40 x 19 cm chaque, 2007,
collection particulière.

Trois peintures réalisées lors d'une résidence pendant la manifestation Festari à Saharëkë au Kosovo en 2007. Le thème "Pénélope" fait référence à l'Odyssée homérique dont la tradition orale et chantée aujourd'hui encore au Kosovo contient des échos. Les figures de Pénélope et Ulysse réunies, représentent dans les deux séries de 6 peintures chacune qui ont été cédées à la ville de Suharëkë, l'attente du retour du guerrier Ulysse (série de 2006), l'ensemble formant une sorte d'allégorie du Kosovo dans une paix incertaine depuis la fin du conflit de 1998-1999. Ce qui éclaire le fait que la suite, projetée, " Télémaque", n'a jamais été peinte.
Ces 3 "Études", revues récemment dans la collection particulière d'Alain Rodier, réalisateur de deux films, "Festari" et " Kosovo 17 février 2008" (à propos de la proclamation unilatérale d'indépendance du Kosovo, non reconnue par son voisin serbe..., expriment la représentation de l'enfant du mythe toujours impossible pour clore ce cycle de peintures, Télémaque, qui signifie " télé-loin/makhé-combat".


 

- Octuor
"Octuor", encre sur papier, 15 x 20 cm, 2021
Dessin sur le vif pendant le concert donné le 12 août 2021 dans l'église Saint-Michel de Chaillol, Hautes-Alpes lors du concert de clôture du Festival de Chaillol 21.


 

- Arbre-Jaune
"Arbre-Jaune", trois détails, "tombée", " ombre du soir" et "Ictinos", du polyptyque, taille totale 250 x 875 cm, pigment et acrylique, encre de seiche, 2004-2021

Le titre "Arbre-Jaune" veut dire en deux mots toutes les formes d'arbres qui peuplent mon histoire avec la peinture. L'Arbre-Jaune n'existe qu'en peinture. Il se montre sous l'assemblage de sept occurrences, faisant vibrer sept variations de pigments jaunes de cadmium au centre desquels résonnent des motifs brossés à l'encre de seiche. Le polyptyque juxtapose les arbres vus en peintures, qui sont plus vrais que ceux du réel non encore vus et le deviennent par la représentation, chez Piero della Francesca, l'arbre en bribes de fresque de la mort d'Adam d'Arezzo, dans le premier chapiteau corinthien ne subsistant pas, conçu par Ictinos à Bassae, dans les ombres non peintes des pins brumeux d'encre du paravent d'Hasegawa Tohaku, dans le serpent noué au tronc d'un arbre d'Arcadie ou du Jardin d'Eden alors qu'Apollon-Adam désire Daphnée-Eve, dans les traces de la pellicule de calcaire ambrée d'une tombée d'eau en montagne, ombre liquide de troncs d'arbres d'altitude invisibles, et encore dans le jeune homme effilé porteur de l'ombre de la nuit dans une tombe étrusque à Volterra...

Le polyptyque Arbre-Jaune sera exposé au musée muséum départemental de Gap d'octobre 2021 à avril 2022. A cette occasion est édité un livret "couleur & transparence" qui complète le livret "la peinture geste du regard" (publié en 2019).


Exposition prolongée jusqu'en septembre 2022

Installation au Musée-museum de Gap




- écoutez-voir
Animation sur les ondes de la radio libre RAM 05 d'une chronique de 5 à  6 minutes intitulée "écoutez voir", consacrée à  la rencontre avec une oeuvre.
Diffusion : les vendredis à  8h35 et 12h15 (rediff.)

Depuis septembre 2013, environ 400 chroniques ont été diffusées et sont re-écoutables en podcasts sur le site de la RAM.

 

 

 


Conception site Web : Denis BUFFET PAO 05300 VENTAVON